Catégories
Actualités non censurées

20 000 manifestants du BLM défient la distance sociale pour manifester à Paris (VIDEO)

Quelque 20000 manifestants, pour la plupart noirs, ont défié les mesures de distanciation sociale et sont descendus dans les rues de Paris mardi soir, en réponse à un appel du comité de soutien familial d'Adama Traoré, un homme noir de 24 ans décédé en 2016 après son arrestation.

La police a été forcée de déployer des gaz lacrymogènes à plusieurs reprises pour disperser des foules violentes qui ont lancé des projectiles, brisé des vitrines et déclenché des incendies. Les manifestations ont vu deux policiers blessés et 18 manifestants arrêtés, rapporte Le Figaro.

Bien que la préfecture de police ait annoncé mardi matin que la manifestation n'était pas autorisée en raison de mesures anti-coronavirus interdisant les rassemblements publics de plus de dix personnes, les manifestations se sont poursuivies et ont quand même commencé vers 19 heures sur le parvis du nord-est de Paris.

La police a également cité le fait que la manifestation "n'avait fait l'objet d'aucune déclaration préalable" et que "le ton de l'appel à manifester relayé par les réseaux sociaux faisait craindre que des débordements ne se produisent sur un site sensible".

Presque immédiatement, la police est intervenue et des manifestants ont été dispersés dans les rues environnantes et sur le périphérique. Comme on peut le voir sur les images vidéo de la manifestation, des barricades faites de mobilier urbain, de scooters électriques, de motos et de matériaux de construction ont été incendiées.

Anti-policiers, les manifestants de Black Lives Matter en France se sont clairement inspirés de leurs homologues américains. Plus tôt cette semaine, la sœur d'Adama a affirmé que, comme George Floyd, les derniers mots de son frère auraient également pu être «Je ne peux pas respirer».

La police française affirme cependant que la mort d’Adama est le résultat de conditions de santé préexistantes.

En Amérique, après plusieurs nuits d'émeutes et de pillages qui semblaient se transformer en insurrection armée, le président Donald Trump a été contraint de déployer la Garde nationale pour rétablir l'ordre dans les villes du pays. Lundi soir, la 82 Division aéroportée a été déplacée dans la région de Washington D.C. pour contrer les manifestants anti-police.

La semaine dernière, des manifestations de Black Lives Matter ont éclaté dans plusieurs villes européennes. À Amsterdam, les politiciens ont été scandalisés après que le maire de gauche de la ville ait autorisé plusieurs milliers de personnes, qui défiaient toutes les mesures de distanciation sociale, à se rassembler sur la place du Dam pour protester contre la «brutalité policière», comme l'a rapporté Voice of Europe.

Dans la ville de Gand en Belgique, un groupe se faisant appeler BLM Belgium a également défié les mesures de distanciation sociale lors d'une manifestation illégale, a rapporté Voice of Europe. Comme aux Pays-Bas, les autorités belges n'ont pris aucune mesure pour briser la manifestation.

Suivre Arthur Lyons sur Twitter

Soutenez Voice of Europe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *