Catégories
Actualités non censurées

8 passeurs arrêtés par les autorités bosniaques et croates

Mercredi, huit passeurs ont été arrêtés dans le cadre d'une opération conjointe menée par les autorités bosniaques et croates.

L'opération, désignée par le nom de code «Trieste», fait partie d'une campagne plus large coordonnée par Europol – l'agence coopérative de détection et de répression de l'UE – qui est conçue pour démanteler les réseaux organisés de trafic de personnes à travers les pays des Balkans, rapporte le portail d'information bosniaque Slobodna Bosna. .

Jusqu'à présent, l'opération Trieste a révélé une vaste chaîne de traite des êtres humains qui transporte des migrants illégaux du Moyen-Orient vers l'Italie. Les preuves recueillies par les enquêteurs suggèrent que l'opération de contrebande est incroyablement bien financée et organisée méticuleusement, jusque dans les moindres détails logistiques.

L’Agence d’enquête et de protection de l’État de Bosnie (SIPA) ainsi que le procureur du Département spécial pour la criminalité organisée, la criminalité économique et la corruption ont coordonné des raids sur plusieurs sites en Bosnie-Herzégovine qui ont conduit à la confiscation de plusieurs téléphones portables et d’un ordinateur portable. Les autorités espèrent que les appareils électroniques saisis permettront de mieux comprendre les pratiques de contrebande de l'organisation.

Commentant l’opération, le Bureau du Procureur de Bosnie-Herzégovine a déclaré qu’il s’agissait de «l’une des actions régionales les plus complètes de lutte contre la migration illégale et le trafic de migrants menée en 2020».

Pour sa part dans l'opération, Europol a aidé à identifier les membres de l'organisation criminelle et a assuré une bonne communication entre les autorités bosniaques et croates.

Suivre Arthur Lyons sur Twitter

Soutenez Voice of Europe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *