Catégories
Actualités non censurées

Décès à 94 ans de Jean Raspail, auteur du célèbre roman anti-migration Camp des Saints

Jean Raspail, le romancier français qui a écrit le célèbre et prophétique roman anti-immigration Le Camp des Saints, est décédé hier à l'âge de 94 ans. Son roman a servi d'avertissement sur les dangers d'une immigration incontrôlée et a été une source d'inspiration pour politiciens et militants anti-migration depuis lors.

L'auteur est décédé hier à l'hôpital Henri-Dunant de Paris, selon un rapport de Libération.

Raspail a écrit plus de quarante livres – romans, anthologies de nouvelles, écrits de voyage et études ethnographiques. Mais son œuvre la plus célèbre est sans conteste Le Camp des Saints, qui a d'abord été publiée en français en 1973 puis traduite dans de nombreuses autres langues. Le roman décrit une invasion massive de l'Europe par des migrants illégaux en provenance du tiers monde. Les gouvernements européens se retrouvent impuissants à stopper l'invasion car on leur dit que les migrants viennent «enrichir, nettoyer et racheter l'Occident capitaliste», aidés par certains politiciens et journalistes européens.

Ne voulant pas sanctionner la violence contre les migrants car elle est jugée immorale, l'Europe finit par se soumettre aux envahisseurs, qui refusent de s'intégrer dans la société européenne et continuent de tuer tous ceux qui s'opposent à leur présence. Des groupes de gauche les soutiennent et se joignent aux tueries. Finalement, des gouvernements favorables à l'immigration sont établis dans tous les pays européens et les Européens autochtones sont contraints par les autorités de placer des migrants chez eux.

Bien que cela puisse ressembler aux gros titres d'aujourd'hui, telle était la prophétie de Raspail en 1973, lorsque l'immigration de masse en Europe ne faisait que commencer. On estime qu'il s'est vendu à plus de 500 000 exemplaires dans le monde.

Né en 1925, Raspail a écrit des dizaines de livres et était un voyageur de renommée mondiale qui s'intéressait aux populations traditionnelles menacées par l'assaut de la modernité. Il était un catholique traditionnel et un opposant au libéralisme, comme en témoignent nombre de ses œuvres. Son roman de 1990, Sire, décrit l'échec de la République française et la restauration de la monarchie.

Il est resté un critique des politiques d'immigration de la France tout au long de sa vie et a été inculpé d'incitation à la haine raciale en vertu des lois françaises sur les discours de haine en 2004, bien que les accusations aient finalement été rejetées.

En 1970, Raspail a reçu le prix Jean Walter de l'Académie française pour l'ensemble du corpus de son œuvre.

Soutenez Voice of Europe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *