Catégories
Actualités non censurées

Déploiement d'une armée à Dijon pour réprimer la violence ethnique entre Tchétchènes et Arabes (VIDEO)

Des renforts militaires et policiers ont été déployés dans la ville de Dijon après l'éclatement de violences ethniques entre gangs tchétchènes et trafiquants de drogue en Afrique du Nord.

Vendredi, des centaines de Tchétchènes – armés d'armes automatiques, de grands couteaux, de chauves-souris et d'autres armes mortelles – sont arrivés dans la ville de Dijon avec l'intention de se venger d'un groupe de trafiquants de drogue arabes qui auraient envoyé un garçon tchétchène de 16 ans l'hôpital après l'avoir sévèrement battu.

Selon un reportage du média France Bleu, des Tchétchènes de tout le pays ont d'abord attaqué un bar à narguilé appelé «la Perle Noire», où les hommes qui auraient battu le jeune garçon se trouveraient à traîner. À la fin de l'affrontement initial, dix personnes ont été blessées, dont certaines gravement.

Mais la violence ethnique ne s’est pas arrêtée là. Samedi soir, un homme a été abattu alors qu'un coup de feu automatique résonnait dans les couloirs d'appartements du quartier des Grésilles. L'homme aurait été transporté à l'hôpital local dans un état grave.

Selon les habitants de Dijon, les combats entre ethnies rivales ce week-end ont été «extrêmement violents». Un habitant a même déclaré aux médias français avoir vu un homme être matraqué au-dessus de la tête avec une hache.

Lundi, un officier de police de Dijon a déclaré: "Des troubles se poursuivent depuis trois nuits", ajoutant que "des gangs tchétchènes liés au trafic de drogue et à d'autres activités criminelles se sont mobilisés pour participer à des batailles avec d'autres gangs".

«Des armes, dont des kalachnikovs, des haches et des battes de baseball, sont portées ouvertement dans les rues et des balles réelles sont tirées. Les gens sont terrifiés. »

Des séquences vidéo choquantes de l'extrême violence sont apparues et circulent désormais sur les réseaux sociaux.

Marine Le Pen, la dirigeante du parti populiste national du Rassemblement national, s'est rendue sur Twitter pour exprimer son indignation face à la situation.

«Notre pays sombre dans le chaos! Que fait (le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner)? Les gangs mènent une guerre ethnique, des armes automatiques à la main. »

Suivre Arthur Lyons sur Twitter

Soutenez Voice of Europe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *