Catégories
Actualités non censurées

Des migrants attaquent les employés du centre d'accueil et la police

Six employés d'un centre d'accueil pour migrants dans le Bade-Wurtemberg ont été blessés après avoir été agressés par des migrants au cours du week-end.

Dimanche soir, au moins trente policiers ont été appelés au centre d'accueil pour migrants d'Ellwagen après que des gardes de sécurité ont été agressés par des migrants violents séjournant dans l'établissement. La police enquête actuellement sur les agresseurs pour avoir commis des lésions corporelles dangereuses, rapporte le journal allemand Sueddeutsche Zeitung.

Selon la police, l'incident a commencé lorsqu'un Afghan de 13 ans et un Gambien de 43 ans se sont disputés au sujet d'une bouteille d'eau à la cantine. Ce qui a commencé comme un différend verbal est rapidement devenu physique lorsque l'Africain a frappé l'Afghan au visage.

Lorsque le personnel de sécurité a tenté d'intervenir et de calmer la situation, les migrants ont rapidement réorienté leur colère et leur hostilité envers les membres du personnel du centre. Ensuite, l'homme de 43 ans et plusieurs autres migrants ont commencé à attaquer des employés. Lorsque les migrants ont été forcés de sortir de la cantine, une quinzaine d'entre eux se sont armés de chaises et d'éclats de verre brisé et ont repoussé leur chemin vers le bâtiment. D'autres migrants auraient encouragé les assaillants avant de finalement les rejoindre à la cantine.

C'est à ce moment que la police a été appelée pour réprimer la révolte.

Dans un incident distinct qui a eu lieu dans un centre d'asile à Geldersheim, en Basse-Franconie, une foule de 100 migrants s'est rassemblée, d'abord pour protester contre les mesures de verrouillage, mais a ensuite attaqué des employés et des policiers, rapporte la chaîne allemande Bayerischer Rundfunk.

Deux hélicoptères de police, la police de Schweinfurt, les services opérationnels supplémentaires de Schweinfurt et de Würzburg, et les forces de la police anti-émeute de Würzburg ont dû être appelés sur place pour maintenir l'ordre.

Les violentes manifestations ont fait un blessé dans un policier, tandis que 16 demandeurs d'asile ont été arrêtés pour lésions corporelles et coercition dangereuses.

Suivre Arthur Lyons sur Twitter

Soutenez Voice of Europe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *