Catégories
Actualités non censurées

L'ambassade de Bosnie au Pakistan accusée d'avoir délivré des visas frauduleux

Le Bureau du Procureur de Bosnie-Herzégovine enquête sur les allégations selon lesquelles l'ambassade du pays au Pakistan aurait délivré des milliers de visas frauduleux à des citoyens pakistanais.

Boris Grupesic, porte-parole du bureau du procureur du pays, a déclaré avoir reçu une plainte de la police des frontières selon laquelle l'ambassade de Bosnie à Islamabad avait délivré un nombre étrangement élevé de visas – environ 3 000, selon un rapport de Balkan Insight.

Milorad Dodik, membre serbe de la présidence de Bosnie-Herzégovine, a affirmé la semaine dernière que le ministère de la Sécurité avait averti la présidence des visas. Il a déclaré que le ministère avait averti que les ressortissants pakistanais qui avaient obtenu les visas frauduleusement pouvaient poser un risque pour la sécurité nationale.

L’ambassadeur du pays à Islamabad, Sakib Foric, a nié cette accusation et demande que Dodik et Fahrudin Radoncic, le ministre de la Sécurité, s’excusent. «L'ambassade de Bosnie à. . . Le Pakistan n'a pas délivré un seul faux visa. Nous rejetons toutes les allégations contenues dans les déclarations desdits responsables », a déclaré Foric dans un communiqué lundi.

Foric a affirmé que le gouvernement pakistanais est disposé à reprendre tous ses citoyens qui sont entrés en Bosnie sous de faux prétextes si l'accusation s'avère exacte. Il a toutefois ajouté que le Pakistan n’était pas au courant du nombre élevé de ses citoyens se trouvant en Bosnie et a affirmé que les autorités bosniaques n’avaient jamais informé le Pakistan des visas ni de l’arrivée de leurs titulaires dans leur pays.

La situation entre la Bosnie et le Pakistan était déjà devenue tendue ces dernières semaines après que le ministère de la Sécurité de la Bosnie eut accusé le Pakistan de refuser de coopérer pour les aider à identifier les ressortissants pakistanais parmi les migrants illégaux dans leurs camps le mois dernier, comme indiqué précédemment par Voice of Europe. Radoncic, qui s'est plaint que son pays est devenu «un parking pour les migrants en Europe», a déclaré que son ministère avait entamé des procédures pour renvoyer les quelque 10 000 migrants actuellement dans les camps de Bosnie – autres que les réfugiés syriens – vers leur pays d'origine.

Soutenez Voice of Europe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *