Catégories
Actualités non censurées

Le maire de gauche d'Amsterdam critiqué pour avoir autorisé une manifestation massive du BLM

Plusieurs milliers de manifestants – défiant tous les mesures de distanciation sociale – se sont réunis lundi sur la place du Dam dans le centre d'Amsterdam pour protester contre la brutalité policière et la mort de George Floyd.

Des politiciens néerlandais ont critiqué Femke Halsema, le maire d'extrême gauche de la ville, pour avoir autorisé la manifestation massive, rapporte De Telegraaf. Halsema, confrontée à un contrecoup généralisé de la décision, est apparue sur le programme de télévision néerlandais pour s'expliquer.

"On ne s'attendait pas à ce que cela gonfle dans ces proportions, la police n'était pas préparée à cela", a déclaré Halsema, ajoutant qu'elle ne pensait pas que "retirer de force" les manifestants de leur place était "responsable".

Les autorités néerlandaises avaient initialement prévu qu'environ 500 personnes se présenteraient lors de la manifestation. Le nombre réel, cependant, était plus proche de 5 000 et a surpris les autorités.

«Malgré toutes les informations recueillies après consultation de la police, ce nombre n'était pas prévu, a déclaré Halsema. «Si nous avions pu voir cela arriver, nous aurions aimé l’empêcher.»

Le président du Parti du Forum pour la démocratie Amsterdam, Annabel Nanniga, a critiqué le maire pour avoir appliqué de manière sélective des mesures de distanciation sociale contre les entrepreneurs et les propriétaires de petites entreprises tout en permettant aux manifestants de défier les mêmes mesures en toute impunité.

"Il ne peut pas être le cas que le maire ferme le Vondelpark quand il est occupé, doit infliger des amendes et que l'industrie de la restauration doit se mettre en quatre, et qu'un événement comme celui-ci viole toutes les règles corona", a déclaré Nanniga.

Geert Wilder, le chef du PVV populiste a également fustigé l'échec du maire à arrêter la manifestation, déclarant: «Si vous êtes un entrepreneur de restauration, vous devez mesurer 1,5 mètre entre les tables sur les terrasses avec une règle sous peine de 4000 € très bien, mais si vous êtes un manifestant de gauche, le mètre et demi ne s'appliquera tout à coup plus. Halsema met la gauche au-dessus de la loi et c'est corrompu. »

Wilders a ensuite exhorté le maire à quitter son poste.

Dilan Yesilgöz, député du Parti populaire pour la liberté et la démoratie (VVD), a également critiqué le maire, déclarant: "Je soutiens la lutte pour la liberté et l'égalité, mais je n'aime vraiment pas ces images à l'époque corona. Maximisez le nombre de participants, gardez vos distances. Et maintenez si les choses ne vont pas bien. Comment expliquez-vous cela aux entrepreneurs et à toutes ces personnes qui ont travaillé si dur pour notre santé? Je vois des photos sur lesquelles le maire se tient au milieu de la foule. Qu'est-ce que c'est que ça?"

Suivre Arthur Lyons sur Twitter

Soutenez Voice of Europe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *