Catégories
Actualités non censurées

Le parti de Macron perd la majorité parlementaire; Le Pen appelle à de nouvelles élections

Répondant au fait que le parti de Macron a perdu sa majorité à l'Assemblée nationale plus tôt cette semaine, Marine Le Pen du populiste National Rally (RN) a appelé à de nouvelles élections afin que la volonté du peuple se reflète mieux dans l'organe législatif du pays.

Mardi, après que sept députés de La République en marche de Macron (LREM) ont fait défection pour former le nouveau parti appelé «Écologie, démocratie, solidarité», le chef de longue date du Rassemblement national l'a exhorté à dissoudre le corps législatif et à organiser de nouvelles élections, Le Figaro rapporte.

"Le chef de l'Etat nous a expliqué qu'il s'était trompé, qu'il allait faire une police totalement différente", a expliqué Le Pen. «Dans une démocratie parfaite, cela doit nous pousser à revenir vers les électeurs, surtout quand nous perdons notre majorité et quand nous sommes dans une succession de crises.»

Le nouveau groupe parlementaire, composé de 17 anciens législateurs du LREM, a déclaré qu'il ne siégerait ni dans la majorité ni dans l'opposition. Dans une déclaration politique publiée sur son site Internet, le groupe a déclaré qu'il serait «une force exigeante, prête à construire avec le gouvernement et la majorité chaque fois qu'ils écouteront nos propositions, comme avec tous les bancs politiques, pour construire des majorités d'idées à donner. progresser écologique et social une chance de réussir.

Répondant à la fracture de la grande tente de Macron, Le Pen a déclaré: «La rupture de cette alliance bric-à-brac était prévisible. Les élus de La République en mouvement n'ont qu'une chose en commun: ils ont eu l'intuition de s'accrocher à la montgolfière de Macron lors de la dernière élection présidentielle. »

Le leader populiste a également fait valoir que l'élection des futurs parlementaires devrait également se dérouler sous une représentation proportionnelle et non au scrutin majoritaire.

À l'heure actuelle, les législateurs français sont élus dans un système qui se compose de deux tours où les candidats qui recueillent plus de 50% des voix au premier tour gagnent automatiquement. Dans le cas où aucun candidat n'atteindrait ce pourcentage, les candidats ayant obtenu le plus de voix s'affrontent face à face lors d'un deuxième et dernier tour.

Le Rassemblement national, qui tire son soutien d'un large éventail de régions géographiques, a longtemps préféré un système de vote à la représentation proportionnelle. Un tel système ne handicape pas intrinsèquement les tiers de la même manière que le système actuel de la France ou le système uninominal à un tour britannique.

Selon un sondage d'opinion du journal Le Journal du Dimanche, 20% du public français pense que Le Pen aurait mieux géré la crise du coronavirus de Wuhan que Macron. Au 30 avrile, un sondage séparé a révélé que 58% du public français désapprouvait la performance de Macron en tant que chef de l’État du pays.

Suivre Arthur Lyons sur Twitter

Soutenez Voice of Europe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *