Catégories
Actualités non censurées

Le Tchèque refuse d'accepter les migrants de Grèce; Le ministre affirme que les migrants de sexe masculin de 17 ans ne conviennent pas au pays

Selon le ministre tchèque de l'Intérieur, Jan Hamáček, il n'y a pas d'enfants réfugiés dans les camps grecs qui pourraient être transportés en République tchèque.

Le ministre a déclaré qu'il ne serait pas logique d'amener des Afghans ou des Pakistanais de 17 ans en République tchèque lors d'une session parlementaire. Il a répété que le ministère tchèque de l'intérieur considérait que l'affaire était close.

«Il n'y a pas d'enfants qui seraient sans abri, abandonnés et susceptibles d'être réinstallés en République tchèque. Il y a beaucoup d'Afghans et de Pakistanais de 17 ans qui, à mon avis, n'ont aucune chance de resocialisation raisonnable en République tchèque », a déclaré Hamáček.

Selon lui, ces jeunes hommes iraient probablement bientôt en Allemagne ou en Suède chez leurs proches. La République tchèque continuera de contribuer de manière significative à la résolution de la situation dans les camps de migrants grecs, a conclu le ministre tchèque de l'Intérieur.

Des organisations à but non lucratif et des personnalités ont appelé à plusieurs reprises le pays à accueillir des mineurs migrants non accompagnés.

L'eurodéputée tchèque Michaela Šojdrová a présenté une proposition d'accepter 50 orphelins syriens des camps grecs. Début septembre de l'année dernière, la Grèce a demandé aux ministres de l'Intérieur de l'UE d'accepter les enfants réfugiés non accompagnés.

Continuez à lire ici…

Soutenez Voice of Europe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *