Catégories
Actualités non censurées

Les émeutiers de Black Lives Matter vandalisent la statue de Churchill à l'occasion du jour J (VIDEO)

La célèbre statue de Sir Winston Churchill – l'ancien Premier ministre bien-aimé et héros de guerre qui a mené son pays à la victoire sur l'Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale – a été vandalisée par les émeutiers de Black Lives Matter à Londres aujourd'hui.

L’attaque, intentionnelle ou non, a coïncidé avec le 76e anniversaire du jour J, l’invasion conjointe anglo-américaine de la France occupée qui a ouvert un deuxième front dans la guerre contre l’Allemagne et a été cruciale pour préparer la voie à la défaite finale de Hitler.

Londres a vu ces derniers jours des manifestations de sympathie avec l'organisation «antiraciste» américaine Black Lives Matter. Black Lives Matter a joué un rôle de premier plan dans les émeutes qui ont secoué les États-Unis à la suite de la mort de l'homme noir George Floyd alors qu'il était placé en garde à vue la semaine dernière.

Dans les manifestations de Londres, qui ont attiré des milliers d'émeutiers, des policiers ont été agressés malgré certains à genoux devant les manifestants en soumission. Certains des policiers qui gardaient la résidence du Premier ministre au 10, Downing Street ont également été attaqués.

Les autorités ont peu fait pour réprimer les protestations malgré les avertissements des responsables de la santé selon lesquels les manifestations constituent une violation du verrouillage en cours au Royaume-Uni en réponse à la pandémie du coronavirus de Wuhan (COVID-19).

La célèbre statue de Churchill se trouve sur la place du Parlement à Westminster, qui a été un lieu de rassemblement pour les manifestants. Des graffitis vert fluo pourraient être vus dégradant le monument, selon un rapport de The Sun. Des émeutiers ont également attaqué des monuments aux morts de guerre britanniques, comme le cénotaphe de Whitehall.

Le leader du Brexit Party, Nigel Farage, s'est adressé aux médias sociaux pour exprimer son objection à la violence. "Cette manifestation à Londres n'a plus rien à voir avec George Floyd", a-t-il tweeté. «C'est l'anarchie face à un leadership faible. Pour profaner Le Cénotaphe nous dit que ces gens détestent nos valeurs, notre culture et notre pays. Suffisant."

Soutenez Voice of Europe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *