Catégories
Actualités non censurées

Les pays de l'UE mal gérés ne devraient pas recevoir des milliards de dollars en subventions pendant la crise des coronavirus

Le Premier ministre tchèque Andrej Babiš rejoint un certain nombre de pays critiquant une proposition conjointe de la France et de l'Allemagne de mettre en place un programme de sauvetage européen d'une valeur de 500 milliards d'euros pour faire face aux impacts de la pandémie de coronavirus.

Babiš est en désaccord avec le fait que des montants massifs de subventions devraient aller aux pays les plus touchés, qui se trouvent également être certains des pays les plus mal gérés en termes budgétaires bien avant que le coronavirus ne les frappe.

Selon lui, la République tchèque ne devrait pas être punie pour avoir géré avec succès l'épidémie de coronavirus. L'Autriche, les Pays-Bas et la Finlande ont également pris une position critique à l'égard de la proposition de subvention de 500 milliards d'euros de l'UE, qui verrait l'argent aller à des pays comme l'Espagne et l'Italie qui sont depuis longtemps endettés et aux économies mal gérées.

Les 27 États membres devront se mettre d'accord sur le fonds, marquant une lutte difficile pour son adoption.

"Il serait injuste d'être pénalisé pour avoir réussi à faire face à l'épidémie", a déclaré le Premier ministre tchèque.

Le Premier ministre autrichien Sebastian Kurz a également annoncé sur Twitter qu'il s'était entretenu avec les dirigeants suédois, danois et néerlandais et que leur "position reste inchangée" contre la proposition.

Continuez à lire ici…

Soutenez Voice of Europe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *