Catégories
Actualités non censurées

L'Espagne accueille désormais le plus de "demandeurs d'asile" en Europe

L'Espagne a maintenant dépassé l'Allemagne pour la première fois pour devenir l'État membre de l'Union européenne qui a accueilli le plus de demandeurs d'asile cette année.

Des statistiques non publiées concernant les migrants, recueillies par le Bureau européen d'appui en matière d'asile (EASO) et obtenues par Deutsche Welle, montrent que l'Espagne a reçu 37 471 demandes d'asile de janvier à avril de cette année. L'Allemagne, anciennement leader, n'en a reçu que 33 714 au cours de la même période. Deutsche Welle a publié ses conclusions dans un rapport. L'EASO n'a ni confirmé ni nié l'exactitude des chiffres.

La France et la Grèce ont reçu le nombre le plus élevé après ces deux-là.

Les demandeurs d'asile allemands prétendent généralement provenir principalement d'Afghanistan, d'Irak et de Syrie. L’Espagne, cependant, reçoit principalement des demandes d’Amérique latine: la Colombie et le Venezuela représentent chacun 32% des demandeurs d’asile du pays cette année et 6,5% viennent du Honduras.

L'évolution des schémas de migration vers l'Espagne est sans aucun doute le résultat de l'évolution des conditions géopolitiques. Le Venezuela, qui traversait déjà une crise économique, a vu le prix des produits essentiels augmenter encore davantage en raison du blocage du coronavirus de Wuhan (COVID-19), les prix des denrées alimentaires ayant augmenté de 80% depuis le début. L’infrastructure du pays est également en ruine, 70% des médecins ayant quitté le pays. Ainsi, voir des réfugiés vénézuéliens en Espagne n'est pas une surprise.

De plus, la fermeture des ports d'Italie et de Malte aux migrants illégaux à la suite de la pandémie a conduit certains d'entre eux à tenter leur chance en traversant l'océan Atlantique vers les îles Canaries espagnoles depuis le Maroc, malgré le fait que le voyage soit plus dangereux. que de traverser la Méditerranée, comme indiqué précédemment par Voice of Europe.

Malgré ces changements, le nombre total de demandes d'asile a toutefois diminué en raison de la pandémie et de la fermeture des frontières nationales qui a suivi. L'EASO a montré que les demandes dans l'ensemble de l'UE avaient diminué de 43% par rapport à la même période en 2019 au cours du premier trimestre de cette année. Ceci est sans aucun doute le résultat de la pandémie, les demandes en janvier ayant augmenté de 16% par rapport à l'année précédente.

En avril, l'agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes Frontex a publié un rapport qui a révélé que les passages clandestins de migrants vers l'UE avaient augmenté de 26% au premier trimestre 2020 par rapport au premier trimestre 2019, comme précédemment rapporté par Voice of Europe.

Soutenez Voice of Europe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *