Catégories
Actualités non censurées

L'Europe centrale est la mieux placée pour se remettre d'une pandémie de coronavirus

L’Europe centrale pourrait émerger à l’autre bout de la pandémie de coronavirus avec une force renouvelée, conclut l’analyste Dániel Deák dans un article sur le site Web du think tank 21st Century Institute.

«Grâce à un leadership politique efficace et à des fondamentaux économiques stables, la Hongrie, tout comme les autres pays de la région, subira un recul économique moins grave, car les pays d'Europe occidentale et méridionale les plus touchés, qui étaient en très mauvaise posture pour commencer avec », écrit Deák. «Grâce au sien, le poids politique de la Hongrie et du Visegrad Four dans les négociations européennes pourrait s'améliorer et la région pourrait sortir plus forte de la crise.»

Deák souligne que les données de l'indice de stabilité européen pour les quatre dernières années (2016-2019) indiquent que cette période a été celle d'une croissance soutenue pour tous les pays de la région, comme en témoigne le fait que parmi les dix premiers pays de l'indice de stabilité, cinq viennent d'Europe centrale, qui comprennent la Hongrie, la Pologne, la Tchéquie, la Slovénie et la Slovaquie, tandis que trois autres – le Luxembourg, le Danemark et l'Irlande – viennent d'Europe occidentale. Les deux derniers sont la Suède et Malte, qui viennent du nord et du sud du continent.

Le seul pays d'Europe centrale à avoir atteint la fin de la liste est la Roumanie, où la croissance économique était tout aussi impressionnante que dans les autres pays de la région, mais elle est entachée d'instabilité politique. Au cours des dix dernières années, le pays n'a pas moins de 14 gouvernements consécutifs.

Suivre Arthur Lyons sur Twitter

Soutenez Voice of Europe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *