Catégories
Actualités non censurées

Magasins d'émeutes et de butins des manifestants du BLM à Bruxelles (VIDEO)

Des séquences vidéo montrant des «manifestants» masqués de Black Lives Matter attaquant la police et les magasins de pillage ont fait surface et circulent sur les réseaux sociaux.

Dimanche, jusqu'à 10 000 manifestants se sont rassemblés place Poelaert, dans le centre de Bruxelles, pour protester contre ce qu'ils perçoivent – à tort ou à raison – comme de la violence policière et du racisme contre des non-Européens.

La manifestation, organisée par le Réseau belge pour la vie en noir (BNFBL), est la deuxième du genre à avoir lieu en Belgique la semaine dernière. Mardi dernier, Voice of Europe a rapporté que le même groupe avait organisé une manifestation illégale à Gand au mépris des mesures de distanciation sociale destinées à endiguer la propagation du coronavirus chinois.

Après environ 16h30, les manifestations largement pacifiques ont cédé la place à des émeutes et à des pillages, qui ont entraîné plus de 150 arrestations, rapporte De Telegraaf. Comme on peut le voir dans les clips vidéo, certains «activistes» ont lancé des bouteilles, des pierres et d'autres projectiles sur la police tandis que d'autres ont brisé des fenêtres et pillé des magasins haut de gamme dans le quartier Louise de la ville.

Finalement, la police a été forcée de déployer un canon à eau et des gaz lacrymogènes pour disperser la foule violente. À la fin de la journée, 28 policiers au total ont été blessés.

Raf Liekens, journaliste politique indépendant, dit que la capacité de la police à réprimer immédiatement la violence a été entravée par les politiciens de la ville qui, selon lui, ont ordonné à la police de ne pas arrêter de "manifestants" à moins que la situation ne devienne vraiment incontrôlable.

Dans un tweet, Liekens a écrit: «De très bonne source: le sommet de la #police bruxelloise a demandé à l'avance de n'arrêter personne, à moins que les manifestants ne commencent vraiment à tout casser. Les agents ont donc dû regarder impuissants. Vous n'aurez qu'un magasin à #brussel (qui a dû fermer pendant 2 mois). »

La police de Bruxelles a lancé un appel au public pour obtenir des images des émeutes et des pillages.

Suivre Arthur Lyons sur Twitter

Soutenez Voice of Europe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *