Catégories
Actualités non censurées

Nigel Farage quitte son programme radio après la controverse sur BLM (VIDEO)

Hier, le leader du Brexit Party, Nigel Farage, a quitté son programme de radio régulier à LBC après avoir été informé que son émission serait bientôt terminée. Cela faisait suite à des remarques controversées qu'il avait faites au sujet de Black Lives Matter plus tôt cette semaine. Son départ a laissé la station se démener pour trouver un remplaçant pour son émission, qui devait être diffusée hier soir à 18 heures.

Farage avait hébergé The Nigel Farage Show cinq soirs par semaine (initialement quatre), ainsi que le dimanche matin, depuis janvier 2017. Plus de deux millions d'auditeurs écoutaient le programme chaque semaine, et Farage avait fait venir des invités de marque, dont le président américain Donald Trump.

Dans un débat sur Bonjour la Grande-Bretagne Mardi, Farage a fait des déclarations sur les manifestants de Black Lives Matter (BLM) au Royaume-Uni qui ont suscité les critiques des libéraux et des partisans du BLM. Il a fait ces remarques lors d'un débat avec l'historienne Kate Williams et la militante des droits des femmes Shola Mos-Shogbamimu sur la destruction de la statue d'Edward Colston à Bristol dimanche. Des émeutiers du BLM avaient détruit la statue et l'avaient jetée dans le port pendant que la police restait à côté et n'avait rien fait, comme précédemment rapporté par Voice of Europe.

Au cours du débat, Farage a déclaré qu'il condamnait l'action de BLM parce qu '«ils l'ont fait comme une foule violente prenant leurs propres décisions et ce qu'ils pensaient être bien et mal».

"Les talibans aiment faire exploser et détruire des monuments historiques d'une autre époque qu'ils n'approuvent pas", a ajouté Farage. "Ce que nous avons vu le week-end était l'exemple le plus effroyable de la règle de la mafia."

Farage a continué à qualifier BLM de «nouvelle forme des talibans» et de «organisation marxiste d'extrême gauche qui veut abolir la police et démanteler le capitalisme».

Farage a quitté son propre programme immédiatement après avoir été informé par LBC que son émission devait être interrompue hier, selon un rapport du Daily Mail.

Lorsqu'on lui a demandé des commentaires, la LBC a nié que le départ de Farage était lié à ses remarques BLM, disant que son contrat devait se terminer "très bientôt" de toute façon. Ils ont en outre affirmé que son départ était le résultat de discussions qu'ils avaient eues avec lui. "Nous remercions Nigel pour l'énorme contribution qu'il a apportée à LBC et lui souhaitons bonne chance", a déclaré LBC dans un communiqué.

Ce récit des événements semble avoir été contredit par le propre producteur de Farage, Christian Mitchell, depuis qu'il a tweeté hier qu'il n'avait appris que la fin du programme sur les réseaux sociaux.

Farage lui-même a nié que son départ soit le résultat d'un conflit avec la station, mais a refusé de commenter davantage.

Son créneau horaire d'hier a plutôt été comblé par l'expiration du programme d'Iain Dale, qui a suivi celui de Farage.

La fin du programme de Farage a été célébrée par un grand nombre de ses adversaires, y compris son collègue présentateur de la LBC, James O’Brien, qui avait affronté Farage dans le passé. "Nous avons récupéré notre station", a-t-il jubilé dans un tweet. Kate Williams et Shola Mos-Shogbamimu, qui avaient participé au débat avec lui mardi, étaient également applaudies.

«Nigel Farage est sorti de LBC? Cela n'aurait pas pu arriver à une personne plus gentille: », a tweeté Mos-Shogbamimu. "Nous le remercions pour rien."

Williams a déclaré que le départ de Farage était «attendu depuis longtemps» car il était coupable de «propagation horrible de la haine raciale».

Soutenez Voice of Europe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *