Catégories
Actualités non censurées

Un musulman condamné pour avoir tenté d'assassiner son ex-femme qui a quitté l'islam

Un homme identifié uniquement comme Mohammed EW a été condamné à neuf ans d'emprisonnement en Belgique pour viol et ensuite tentative de meurtre de son ex-femme parce qu'elle avait quitté la religion islamique.

La victime, Fatima L, maintenant âgée de 32 ans, avait été forcée d'épouser Mohammed en 2008 au Maroc avant de le rejoindre en Belgique. Elle a demandé le divorce plusieurs années plus tard au motif que son mari la maltraitait, l'emprisonnait et la violait régulièrement, selon un rapport de Het Laatste Nieuws.

Fatima a déménagé à plusieurs reprises pour tenter d'empêcher son ex-mari de savoir où elle se trouvait, mais chaque fois qu'elle a déménagé, il a réussi à la retrouver. Pendant cette période, elle a renoncé à l'islam.

Enfin, le 1er octobre 2017, Mohammed est venu au domicile de Fatima et lui a demandé de danser pour lui. Quand elle a refusé, il l'a attachée et violée. Il l'a ensuite menacée avec un couteau de boucher, lui disant qu'il "rendrait une grande faveur à Allah" en tuant un apostat et une femme qui avaient quitté l'islam. Après l'avoir forcée à réciter la prière pour les morts du Coran, il a commencé à la poignarder à plusieurs reprises dans le haut du corps et le visage. Mohammed l'a poignardée 18 fois, provoquant des saignements abondants à Fatima.

Fatima a ensuite fait semblant d'être morte, sachant que c'était sa seule chance de survie. Après que Mohammed ait quitté son appartement, elle a réussi à se traîner sur un banc à l'extérieur, où elle a été secourue par un passant.

Mohammed, qui a maintenant 33 ans, aurait pu être condamné à une peine de prison pouvant aller jusqu'à 20 ans, mais le procureur n'a demandé que 10 ans pour tentative de meurtre. Le juge lui a finalement accordé 9 ans au motif qu'il ne considérait pas que l'accusation selon laquelle le meurtre était prémédité était prouvée.

Fatima a exprimé sa déception par le biais de son avocat pour ce qu'elle considère comme une peine clémente pour le crime, et craint que Mohammed ne la retrouve à sa sortie.

Ces dernières années, les hommes musulmans qui assassinent leurs épouses pour de légères perceptions sont devenus un problème en Europe occidentale. Le mois dernier, Kamran Khan, un Pakistanais vivant au Danemark, a été condamné pour le meurtre de sa femme danoise, qui s'était convertie à l'islam pour l'épouser, comme indiqué précédemment par Voice of Europe.

Soutenez Voice of Europe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *